Se connecter pour vérifier ses messages privés


 Calendrier et météo du quartier coruscantii 103 
Après midi du lundi 4 aout an 24966

Temps : nuageux sans pluie, venteux, 14°C
Alema Woork'S

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars destiny rpg Index du Forum » Présentation de l'univers » Personnages incarnés Sujet précédent :: Sujet suivant  
Alema Woork'S
 MessagePosté le: Sam 23 Aoû - 15:42 (2008) Répondre en citant  
Message
  Alema Woork's
Civil
Civil


Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 24
Race: Twi'lek
Âge: 24
Métier: Pirate Galactique
Localisation: Coruscant

Alema Woork'S




I/ Présentation du personnage.

État civil galactique : Alema Woork'S

Race : Twi'lek

Âge / date de naissance : 24 ans / 7 avril de l'an 24942

Classe : Pirate galactique / mercenaire

Langue(s) Comprise(s)/parlée(s) : Twi'leki, basic / twi'leki, basic

Planète d'origine : Ryloth

Histoire passée (10 lignes minimum) :

Les magnifiques bottes de cuir, bardées de métal, résonnaient bruyamment sur le dallage. Alema avançait dans les ruelles sinueuses de Nar Shaddaa. Enfoncée dans son pantalon de cuir moulant, rayé sur la majeur partie de sa superficie, la Twi’lek n’avait d’autres vêtements dignes de ce nom pour protéger le reste de son corps… si ce n’était cette vague plaque de plastacier sombre, marqué d’un cratère de blaster, qui couvrait ses seins. En vérité, la seule chose qui la séparait d’une simple clocharde, c’était son corps. Peu de gens demandaient d’où lui venaient tous ces tatouages noirs qui couvraient sa peau écarlate. De plus, dans un bled pareil, il était suffisamment inutile de cacher ses pétoires pour que la belle se soit armée de manière assez visible pour éviter au premier racketteur de croiser son chemin. Tandis qu’elle marchait, la jeune femme s’amusait à jouer avec des tubes transparents, remplis de liquides aux couleurs aussi vives que luminescentes. Ces petites baguettes magiques manquèrent bien de s’écraser sur le sol crasseux de la passerelle d’appontage, lorsque notre belle extraterrestre s’arrêta net. Les yeux ronds, la bouche ouverte, Alema fixait la piste d’atterrissage vide. Un instant ses yeux se détournèrent vers le ciel englué de vaisseaux en tout genre, avant de hurler :

- Putain de merde ! C’est mon vaisseau ! Le mien bordel ! Vous pouvez pas m’le…
- Hey, toi là, dégages de là !

Tournant brusquement la tête, la dame en détresse aperçut un Todaryen qui voletait vers elle. Les yeux dorés remplis de fureur, elle le fixa un moment, avant de soupirer, paupières baissées, en se pinçant la racine du nez.

- Eh ! Quoi pfffff ? Moi aussi je peux soupirer hein ! Tu me fais pas peur avec tous tes tatouages et ton gros flingue, j’ai connu des gars avec plein de tentacules sur la figure, alors c’est pas une esclave en fuite qui va me gonfler. Dégages de là, j’ai un gros poisson qui doit se poser ici !

La main féminine trouva naturellement la garde de sa vibrolame, la faisant vrombir, puis gémir, lorsque le pauvre propriétaire de ces docks se retrouva embroché. Désactivant l’arme, elle transporta le cadavre au bout du sabre comme s’il s’agissait d’une vulgaire brochette de viande. De fait, elle mettait les déchets à la poubelle, abandonnant le corps au vide de Nar Shaddaa. Le regardant un instant tomber, la jeune Twi’lek se détourna finalement, entendant un gros appareil se poser…
Le fixant de ses yeux dorés, la femme écarlate eut un maigre sourire.

- C’est pas mon vaisseau, mais ça fera l’affaire…

-----


Le peuple natif de Ryloth compte parmi les moins scrupuleux de la galaxie. Enfoncés sous terre, afin de survivre à la chaleur et aux tempêtes de la surface, la seule richesse que cette planète peut apporter à la galaxie est son épice - le Ryll - qui est une composante essentielle de nombreuses drogues et médicaments. Mais le peuple Twi'lek n'a jamais gagné assez de ce simple commerce, tant et si bien qu'il s'est mis à se vendre lui même, léguant de nombreux "travailleurs" à qui les veut bien. Mais ce sont les travailleuses qui se vendent le mieux, de par leur beauté, leur grâce et leur sensualité... Par déduction, on comprendra que les charmantes esclaves à lekkus soient vendues après un certain temps passé à grandir et, surtout, à développer un corps d'une beauté sculpturale. Parce que ça se vend plus cher.
Mais pas Alema.

Oh, bien sûr, la pirate écarlate a commencé sa vie comme la plupart : au marché d'esclaves. Mais, à la différence de beaucoup de "collègues", la petite fut vendue dès ses 6 ans. Jamais elle ne s'était rebellée contre sa situation et, parfaitement obéissante, elle avait suivit son nouveau propriétaire. Cet homme étrange, un Muun aux allures austères, la conduisit sur une autre planète qui, bien qu'aussi désertique que Ryloth, demeurait définitivement plus habitable en surface. Là, il l'emmena dans un temple, celui d'un certain Marka Ragnos... C'est là, à l'intérieur de ce lieu macabre que l'homme s'adressa directement à elle :

- Sais tu pourquoi je t'ai achetée si jeune, Alema ?
Levant les yeux vers lui, la gamine ne voyait que le bas de son visage, ne pouvant apercevoir ses yeux cachés dans l'ombre. Après une seconde de silence, elle fit non de la tête.
- Tu es très docile, obéissant à tous les ordres de ton maitre, qui qu'il soit, avec un calme placide. Et, pourtant, tu bouillonnes d'une grande colère... Je me suis dis qu'avec le pouvoir du Côté Obscure, ta colère ferait très certainement de toi l'une des plus puissante Sith depuis Marka Ragnos. Ton potentiel est grand, ta passion encore plus...

Visiblement enthousiaste, l'homme levait la tête vers une grande statue de l'ancien Seigneur Noir, avant de sourire.

- Tu ne seras jamais celle qui devra me succéder, Alema Woork'S... Car j'ai déjà un apprenti et nous ne pouvons être plus de deux. Mais toi, tu seras mon outil, ma chose. A compter d'aujourd'hui, tu m'appartiens de corps et d'esprit, comme j'appartiens au Côté Obscure.

La jeune fille baissait la tête et, bien que sa haine lui criait de cracher sur cet homme, elle se contenta de prononcer ces quelques mots sur un ton monocorde :

- Oui Maître...
- Bien... Je vais t'apprendre, alors.

Et il lui apprit.
Là, sur Korriban, coupée du reste de la galaxie, la Twi'lek reçut l'enseignement de ce Muun ténébreux. Il ne lui donna jamais son nom véritable, ne la laissant l'appeler que "Maitre", les rares fois où elle osait s'adresser à lui de son propre chef. Intronisée à la maitrise de la Force, Alema fut façonnée par cet homme exactement comme il le lui avait promis : comme une chose, un objet. La seule chose qui préservait l'apprentie Sith de devenir une arme fanatisée et sans conscience était cette haine viscérale de son statut, que le mot "Maître" lui rappelait sans cesse, ainsi que la douleur qu'il lui faisait régulièrement endurer. La pire des épreuves fut, aux yeux de la jeune femme, l'apposition de ses tatouages. L'homme ténébreux avait décidé que la technologie rendrait l'épreuve trop douce à passer et se mit en tête de recourir à des moyens bien plus rustiques... Tout le corps féminin fut livré au supplice des aiguilles qui, la transperçant, glissaient sous l'épiderme l'ancre noir qui formerait les motifs prouvant son allégeance au côté obscure. La sensation autour de l'œil gauche fut une caresse, comparé aux marques qui lui ornaient les seins, elles mêmes bien moins douloureuses que celles imprimées sur les lekkus. Plusieurs fois, alors que son maitre travaillait sur ces appendices cérébraux, Alema s'évanouit, pour être aussitôt réveillée par l'atroce douleur qui perdurait.

Le Muun s'en alla aussitôt après la séance, laissant sa chose étendue là, nue, aux pieds d'une statue de Ragnos, meurtrie dans son corps et encore nauséeuse. Mais le supplice ne s'arrêta pas là car c'est le soir même, alors qu'elle observait méthodiquement chaque tracé noir, qu'elle sentit une déchirure au fond d'elle. Son maitre, celui qu'elle haïssait tant, s'était éteint. Un fugace éclair, aussitôt disparu, avait imprimé la certitude que jamais elle ne le reverrait... que jamais il ne terminerait son apprentissage. Curieusement, la perte de son bourreau lui était aussi insupportable que d'être une esclave.
C'est là que Ragnos agit.
Attendant son heure, observant la jeune Twi'lek, il avait attendu une éternité qu'une occasion se présente : Profitant de la fragilité psychologique d'Alema, l'esprit défunt se jeta de toutes ses forces contre elle, espérant bien oblitérer sa conscience et prendre le contrôle de son corps. Surprise par l'agression, la pauvre femme sentit la peur la gagner. Avec l'énergie du désespoir, l'apprentie lutta contre une âme trop forte qui, peu à peu, l'écrasait sous son poids. Mais, bientôt, la rage s'ajouta à la crainte. Une rage née de sa condition, du fait que tout ceux qu'elle avait connu n'aspiraient qu'à l'asservir, à anéantir sa conscience pour n'en faire qu'un objet, un réceptacle à leur propre force... Avec toute la puissance de sa passion, Alema repoussa l'esprit dans un rugissement. L'effort effrita ce qui lui restait de conscience, la faisant sombrer dans les ténèbres.

Quand la Twi'lek se réveilla, Ragnos n'était plus là.
Elle sentit avec effroi que l'écho de la Force manquait également. Sans savoir comment elle avait fait, Alema s'était coupée du flot régulier de la Force, comme l'Exilée l'avait fait avant elle, afin de survivre. Désormais fermée aux voix du côté obscure, son âme fissurée lui parut cruellement inutile. Exhalant un gémissement de pure douleur, l'ex-apprentie Sith se jeta sur son sabre laser, avant de le poser sur son cœur, prête à se transpercer. D'abord sa liberté, ensuite son Maître et finalement la Force. Tout ce qu'elle avait eu lui était arraché. Mais, alors qu'elle allait mettre fin à ses jours, une nouvelle perspective de la vie s'imposa à elle : seule, infiniment seule, mais infiniment plus libre.
Il ne lui restait plus qu'à profiter de cette vie qui, désormais, n'était la propriété de quiconque.

------


Dès lors, Alema devint pirate galactique. Sans foi ni lois, sans pitié ni cruauté excessive, la jeune femme sillonnait les étoiles, capitaine d'un bijou technologique, menée par sa soif de vivre. Tombant peu à peu dans la drogue, qu'elle consommait avec autant de facilité qu'elle en faisait le trafique, la Twi'lek dilapidait la fortune qu'elle amassait le plus illégalement du monde, allant même jusqu'à vendre son sabre laser en échange de quelques bâtons de la mort. Rapidement las, son équipage l'abandonna sur Nar Shaddaa. De nouveau dépouillée de tout, l'ex-esclave, ex-apprentie Sith et ex-capitaine fulminait...
Quoi qu'on en dise, la liberté a un prix.
Un prix qu'elle était prête à payer.
Durant cette période de sa vie, la pirate de l'espace croisa le chemin de nombreux forbants et visita de nombreuses planètes, s'en tirant toujours en vie. Mais ses méthodes brutales et peu subtiles lui arrachaient à chaque fois quelques plumes, tant et si bien que la jeune femme se retrouvait quasi continuellement sans crédits, ni équipement. Nar Shaddaa demeura pendant longtemps sa base d'opération mais, au bout d'un moment, les dégats qu'elle causait autour d'elle avaient tendance à agacer tout le monde, les retournant peu à peu contre elle - comme son équipage avant eux. Forcée de s'exiler, Alema fit voile vers Coruscant, la seule autre planète cité qui lui inspirait confiance.


Description physique :
Prédestinée à une carrière de danseuse, Alema est une créature de feu, qui attise les passions par son seul corps. Aussi vrai que les mâles Twi'leks sont hideux, les femelles, elles, sont de véritables trésors exotiques. Et dans la catégorie des trésors exotiques, Alema est un joyau. Un joyau à la peau rouge et aux yeux d'or. Ses traits fins et sa silhouette plantureuse son rehaussés par les tatouages qui les recouvrent. Plus poétiquement, il serait d'usage de l'identifier à un rubis finement taillé, griffé du noir le plus abyssal. Par contre, ceux qui la croisent d'assez près remarqueront probablement l'odeur de quelqu'un qui n'a pas la possibilité de se laver tous les jours... à la sueur se mêlent quelques relents d'alcool et de diverses herbes à fumer. Du reste, on observe une fine musculature - qui sculpte d'ailleurs joliment son dos - nécessaire lors des bagarres de cantina, mais probablement insuffisante pour prétendre au titre de musclor girl. Sa souplesse, par contre, est comparable à celle qu'elle aurait eu en tant que danseuse pour les riches larves. Ses deux lekkus, excroissances cérébrales communes à tout Twi'leks, sont laissés libres et sans ornements dans son dos.

D'un point de vue vestimentaire, elle arbore généralement des pantalons moulants et des brises noix en guise de chaussures. En guise de haut, ça reste aussi divers que varié, selon les situations. Ce qui est certain, c'est que les joyaux qui flamboient sur sa poitrine restent toujours cachés à la vue de tous. Lorsque c'est permis, elle porte également ses armes de manière largement ostentatoire.


Caractère :
Alema Woork'S et une femme pleine de vie... pleine à l'excès. Elle profite à fond de tous les évènements de sa vie, la grillant par les deux bouts, se précipitant bien souvent dans les pires ennuis qui soient. Rien n'est plus important que la liberté à ses yeux, la sienne de préférence, et elle compte bien ne pas la gaspiller à craindre le lendemain. La servitude lui est à ce point insupportable que la demoiselle nuira toujours aux esclavagistes, dans la mesure du possible. Mais sa compassion pour ses collègues esclaves, mue par la haine, s'arrête là. Elle n'hésite pas à voler, violer, piller, voire tuer, si la nécessité l'exige ou si elle est vraiment trop furax. Elle assure sa survie par tous les moyens et cherche généralement à s'amuser et à s'enrichir.

En deux termes simples, Alema Woork'S est chaotique neutre. Si le Mal sied à son confort, elle l'emploiera aussi sûrement que le Bien. L'écho du Côté Obscure ne résonnant plus au fond d'elle, il lui épargne ainsi de sombrer dans la malfaisance autodestructrice, mais son sombre passé en a fait quelqu'un de peu recommandable, sans aucune pitié lorsqu'on s'interpose entre elle et ses buts. Bien entendu, ce genre de personne se fait peu d'amis, mais ceux qu'elle pourrait avoir pourraient voir en elle une alliée passionnée et fidèle... ou presque. Peu subtile, la Twi'lek emploie souvent les méthodes les plus brutales et les plus expéditives possibles...


II/ Informations de jeu.

1/ Caractéristiques primaires.

Force : 10
Dextérité : 12
Constitution : 10
Intelligence : 10
Sagesse : 8
Charisme : 12

2/ Caractéristiques secondaires.

Attaque : 10
Défense : 11
Points de vie : 10
Points de Force (si jedi ou sith) : 9

3/ Compétences.

Réparation : 0
Démolition : 2
Premiers soins : 0
Vigilance : 0
Persuasion : 0
Informatique : 0
Sécurité : 0
Discrétion : 0
Pilotage : 3

4/ Inventaire.

Objets :
- comlink
- Vibrolame
- Vibrodague

Argent : 200 crédits galactiques

5/ Pouvoir jedi/ sith (si possibilité donnée).

_________________


Dernière édition par Alema Woork's le Mar 26 Aoû - 16:25 (2008); édité 2 fois



Publicité
 MessagePosté le: Sam 23 Aoû - 15:42 (2008)  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?



Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars destiny rpg Index du Forum » Personnages incarnés

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Jedi Knights 2 by Scott Stubblefield