Se connecter pour vérifier ses messages privés


 Calendrier et météo du quartier coruscantii 103 
Après midi du lundi 4 aout an 24966

Temps : nuageux sans pluie, venteux, 14°C
Andrea Zu Heltzer

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars destiny rpg Index du Forum » Présentation de l'univers » Personnages incarnés Sujet précédent :: Sujet suivant  
Andrea Zu Heltzer
 MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 19:24 (2008) Répondre en citant  
Message
  Andrea Zu Heltzer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2008
Messages: 2
Race: Twi'Lek
Âge: 21
Métier: Mercenaire, espion, contrebandier, etc
Localisation: Coruscant

I/ Présentation du personnage.

État civil galactique : Andrea Zu Heltzer.

Race : Twi’Lek.

Âge / date de naissance : Vingt et une étoile. Andrea est né le 16 décembre de l’an 24945.

Classe : Mercenaire, espion, contrebandier. Peu importe tant que ça paie bien et qu’il y a de l’action.

Langue(s) parlée(s) : Basic, Twi’Lek.

Planète d'origine : Bespin.

Histoire passée: Andrea est née d’une mère devenue grande star sur l’holonet et d’un vieux père diplomate de Bespin. Il est prouvé scientifiquement que ce genre d’union donne toujours naissance à un enfant doté de la beauté de sa mère et du compte en banque de son père, et le bambin ne fit pas exception à cette règle.

**


On était en plein centre de Bespin. Andrea était à peine âgé de douze ans. Chaudement blotti dans son lit, l’adolescent avait les yeux rivés sur le plafond crème. Les cristaux ornant l’énorme luxe tintèrent. Un mélodieux son en ressortit. Puis le silence. Un sombre silence. C’était beaucoup trop calme. Aucun cri, aucun hurlement, aucun pleur. Généralement, l’on entendait distinctement la gouvernante préparait le petit-déjeuner. Mais ce matin, c’était différent. Comme si toute la famille avait disparu de la circulation. Le cœur d’Andrea s’emballa. De grosses gouttes perlaient de son front. Il ferma les yeux et pria de toutes ses forces pour que ceci ne soit qu’un rêve. Le lustre tressauta, puis se balança doucement de droite à gauche. Le jeune homme s’apprêtait à se lever alors qu’une secousse inhabituelle vint faire trembler les fondations de la demeure. Une respiration haletante se colla à son oreille et avant même qu’il ne fasse le moindre geste, une lourde main se posa sur ses petits lekkus et l’envoya valser contre le mur d'en face. Devant lui se tenait un homme d’une quarantaine d’années tout au plus. Une lumière argentée éblouit quelque peu Andrea, avant que celui-ci ne s’aperçoive que la lame d’une vibro-épée se reflétait aux rayons du soleil. Il hurla de toutes ses forces, se précipitant sur la porte.

« Maman ! Papa ! Aidez-moi ! »

Il se mit à courir, ouvrant au passage les nombreuses portes, espérant trouver un visage qui lui soit familier. Pourtant, personne à l’horizon. Des larmes coulèrent sur ses joues pâles, dévalant l’escalier.

« Pourquoi est-ce que c’est si silencieux ?! »

Il se stoppa net. De parler et de fuir. Il lâcha la peluche qu’il avait dans ses mains, celle-ci s’écrasant lourdement sur le sol rougeâtre. Un filet de sang coula jusqu’à ses pieds, mais il ne tressaillit pas. Il ne bougea pas. Il était comme devenu léthargique. Un corps était accroché au bout d’une corde. L’horreur fut telle quand il fixa les yeux révulsés de sa jeune sœur. Le pénible son que faisait les bottes du mercenaire en descendant les marches le secoua quelque peu. Dans un geste de dernière minute, Andrea eut le temps d’attraper le blaster posé sur le buffet et fit volte-face, visant la tête de l’agresseur. L’adversaire leva les bras, prêt à faire tomber le tranchant de la lame sur le garçonnet. Un coup de feu terrible, puis le silence revint.

Notre héro se réveilla, secouée par un voisin. Il s’assit précipitamment, se tenant le crâne. « Tout va bien, petit ? » avait demandé le congénère. Mais il n’eut en guise de réponse qu’un grognement étouffé. Le sang séché maculait le sol, et on l’aida à se relever. Le chasseur de prime était lui aussi étendu à terre. Inutile de vous décrire dans quel état il se trouvait. L’adolescent et le vieillard détachèrent sa sœur et posèrent son corps inerte sur la table de la salle à manger, se débarrassant des débris qui encombraient le passage. Andrea tourna les talons et fouilla dans toutes les pièces du rez-de-chaussée à la recherche de ses parents. L’horreur était loin d’être terminée. Prenant son courage à deux mains, le jeune garçon ouvrit la porte du sous-sol. Des traces évidentes de lutte étaient visibles. Il s’aventura dans la pénombre, tâtant les parois cimentées. En bas de l’escalier exigu, il trébucha sur quelque chose et s’étala de tout son long aux pieds de sa mère. Relevant la tête, il remarqua qu’une faible bougie éclairait les lieux. Une fille, âgée d’approximativement dix-sept ans, tenait elle aussi une vibro-épée. La lame était pointée vers la nuque de l’otage. Andrea hurla pour la deuxième fois de la matinée, alertant le confrère resté près de la défunte. Seulement, il était beaucoup trop tard… La ravisseuse éclata d’un rire cristallin, avant de décapiter sans vergogne sa proie. L’enfant fut éclaboussé d’un liquide rouge, pleurant à chaudes larmes. Un autre coup de blaster, puis le silence…

**


Silence. Tout était silencieux dans la merdique chambrée de la planque. La graisse et l’odeur acre des folles nuits torrides avaient pris possession des lieux. Couché sur un ridicule matelas troué de toutes parts, Andrea observait le bas plafond. Son blaster à la ceinture, sa main ne cessait de gigoter tout près de celui-ci, prête à s’en emparer pour tirer sur la tronche de quiconque essaierait de le toucher. Il avait un pied sur la porte à moitié pulvérisée. Pensif, il ne se souciait aucunement du rat qui venait dévorer à pleines dents son repas. Ses vêtements, vestige de sa vie sur Bespin, ne lui donnaient guère plus d’estime. Il était tombé bien bas. « Merci Papa » lui avait-il rétorqué quand il décida de s’exiler sur Nar Shaddaa. Bien sûr, il ne pu y échapper et dû le suivre de force. Il s’était alors reconverti dans l’esclavagisme et le proxénétisme. Répugnant… Et dire qu’avant il avait une sérieuse place dans la politique républicaine. L’incorruptible. Voilà comment ses collègues l’avaient nommé. Ils faisaient fausse route sur toute la ligne ces cons ! Et le garçon était réduit à suivre les ordres de son paternel. Il n’avait pas envie d’être vendu lui aussi, alors mieux valait faire ce qu’il lui demandait à la lettre. Il le détestait, plus que tout au monde… Surtout depuis le jour où il l’emmena pour la première fois sur le… terrain, dirons-nous. Confrontés à un petit gang, ils n’avaient pas fait duré longtemps face aux feux des blasters. Dans cette guerre de rues, il y avait laissé un œil. Heureusement que les prothèses existent. « Fallait pas venir » s’éclaffait tous les soirs cette enflure. Très drôle. Faut avouer, c’était d’un humour plus que douteux.

Silence. Le calme devenait pesant. D’ailleurs ça l’était trop. Au moins, c’était sûrement l’occasion d’en finir une bonne fois pour toute avec cette misérable vie… Il lâcha prise sur la porte, basculant sur le côté, faisant fuir la bestiole qui continuait tranquillement de bouffer. Il ferma les yeux, une main sur la cuisse. Qu’est-ce qu’il ne donnerait pas pour retourner en arrière et revivre ces années de jeunesse… Un gamin comme les autres, peut-être un peu trop pourri gâté, mais exactement comme ceux de son âge. Un adolescent plein de fougue et d’insouciance. Un jeune homme anéanti par la mort de sa chère mère. Que pouvait-il rêver de mieux ? Leur famille était prisée, illuminée par tous les flashs des reporters, et grossièrement surpayée. Il vivait dans le luxe, la gourmandise et ces autres pêchés tous aussi tentants les uns que les autres… Elevé par des dizaines de gouvernantes qu’il vit défiler à longueur d’anniversaire, il n’avait jamais ressenti cette fibre familiale. Il n’y avait que sa mère parfois… oui, parfois. Une vie spéciale, mais ordinaire pour lui. Drôle de paradoxe.

« Hey, les gars ! »

Le silence se brisa, Andrea se réveillant en sursaut. Il sortit avec rapidité son blaster, une main plaquée contre la porte. Au dehors, on pouvait entendre deux hommes. L’un braillait, l’autre aussi. Un rodien parla puis tout le monde se tue. Bizarre. Prudent, il continua de bloquer l’entrée, s’allongeant légèrement sur sa droite pour observer le groupe par une percée discrète dans le mur. Ils sortirent leurs armes, et le jeune homme se concentra afin de comprendre quelque chose à la conversation. A présent, ils chuchotaient. La nuit l’empêchait d’identifier clairement les personnes. « l'esclavagiste… marché noir… criminelle... le tuer » sont les seuls mots qu’il pu comprendre. Et il ne lui en fallait pas plus pour deviner ce qui se tramait. Surtout quand l’un d’eux se mit à évoquer une certaine « vengeance ». A jouer les rigolos, son père allait finir par payer. Sa couverture avait bien duré un an, mais c’en était sûrement trop à présent. Un fin sourire se dessina sur les lèvres du garçon. Peut-être était-ce là l’occasion de se débarrasser de lui. Et il se rendormit paisiblement – ou presque, bien décidé à obtenir plus de renseignements sur cette tête mise à prix.

Andrea avait décidé de quitter la planque quelques heures auparavant, après avoir entendu des hommes parler d'une criminelle qui en voulait à l'esclavagiste. Il n’en avait touché aucun mot à son père, de crainte que celui-ci ne prenne fuite. Lâche comme il était, il serait sûrement déjà à bord d’un vaisseau en direction de Tatooine pour y poursuivre son trafic répugnant. Mais le jeune homme se devait de le coincer entre les mailles du filet de la « patronne ».
Vêtue d’un habit sombre et munie d’un simple blaster DL-21, il arpentait les ruelles mal famées de Nar Shaddaa, à la recherche d’un des membres du gang. Il n’avait aucune idée de ce qu’ils trafiquaient, et encore moins de quoi ils étaient capables. Si il ne parvenait pas à les trouver, il avait jugé bon de se rendre chez le hutt. Peut-être que cette grosse brute pourrait en finir avec lui.

Andrea repartit en direction de la planque, histoire de prendre les dernières affaires qu’il avait laissé là-bas. A son arrivée, la criminelle était déjà sur place. Une vraie aubaine pour l’humain qui plongea sur le côté, afin de se cacher derrière un des petits compartiments réservés aux prostituées. Pendant que le groupe était occupé à tambouriner sur la piteuse porte, le fils du proxénète en profita pour longer l’arrière de la bâtisse et attraper par les lekkus une des femelles Twi’Lek.

- Toi tu restes avec moi.

Le cinquantenaire ouvrit à l’inconnu, un fusil blaster pointé vers sa tête.

- Retire tes pattes ou je t’explose la cervelle. Qu’est-ce que tu me veux ? Grogna-t-il en direction de la dame. Dégage de là, t’as rien à faire ici. C’est moi qui commande. Tu fais un pas de plus et ma garde se jette sur ta petite tripotée d’hommes de main. Réfléchie avant de faire une bêtise, sale chienne.

Il siffla, et trois trandoshans sortirent des compartiments, suivis de plusieurs courtisanes qui les coltinaient. Armés de vibrolames, ils ricanaient doucement en s’approchant. La Twi’Lek à la peau verte qui était restée près d’Andrea se débattait.

- J’te préviens, petit con, laisse-moi ou je hurle. Ton père n’aura aucune pitié à te tuer, il tient trop à son commerce. Il m’a promis de faire de moi la plus belle et la plus riche des criminelles.

Celle-ci dégaina un blaster, roula au sol pour s’extirper de la cachette, et fonça droit sur la cheftaine. D’un geste vif, Andrea se leva et tira une salve en direction de la prostituée qui s’effondra aux pieds de la mercenaire. Le combat était visiblement engagé. Quelques minutes plus tard, après l’échauffement des canons et l'explosion d'une grenade thermique, la criminelle leva les mains et se mit à hurler à l’intention des gardes du corps : « Tout l’monde s’arrête, votre boss est mort ! ».

**


La mercenaire qui avait tué son père fut reconnaissante du coup de main qu’il lui avait apporté. C’était une Twi’Lek aux formes appétissantes et à la peau rouge nommée Alema, mais ce n’était pas le genre d’Andrea. A vrai dire, les femmes en général n’étaient pas le genre d’Andrea.
C’est ainsi que, lui proposant ses services, ils formèrent à eux deux un petit duo de criminels. Jugeant que Nar Shaddaa n’était pas un endroit approprié, ils décidèrent de se rendre quelques temps sur Coruscant afin de s’y installer.

Description physique : « Andrea retire sa longue toge blanchâtre, découvrant son corps. Il laisse alors apercevoir ses épaules vertes et frêles et on découvre enfin son vrai visage. Celui d’un adolescent. L’uniforme noir lui sied parfaitement les formes. A son allure, on devine qu’il ne doit pas être bien âgé. Toutefois, sa beauté trompe l’œil. Au moins une quinzaine d’années… voire plus. Mais les étoiles de la galaxie semblent s’être particulièrement penchées sur son berceau tant il irradie de splendeur. Assez grand, il impose par sa stature sous ses chemises blanches, résultat de longues heures de pratique d'arts martiaux. Il est néanmoins loin d’être un affreux bodybuildé et son corps harmonieux se complète d’une élégance noble, voire même d’une certaine grâce, dans sa démarche, si bien qu’on peut le comparer à un félin. Comme il a su le montrer, ses longues mains douces et fines sont capables des pires atrocités. Son visage, semblable à celui de Wom Telling – célèbre acteur de l’holonet, enchante et fait se pâmer d’amour la plupart des femmes qui le rencontrent. Ses incroyables et éclatants yeux jaunes vous transpercent et vous effraient lorsqu’ils deviennent aussi froids et durs que la topaze, mais qui toujours vous charment et vous feraient faire n’importe quoi. Sa fine mâchoire met en valeur une bouche pâle ourlée et bien dessinée qui dévoile souvent un sourire d’enfant naïf. »

Caractère : « Andrea, quant à lui, est un personnage trouble, opaque et manipulateur, qui cache ses opinions et ses pensées derrière plusieurs masques. On peut décemment dire qu'il projette de sombres desseins. C’est quelqu’un d’inquisiteur, persuasif, suspicieux et très prudent, prenant toujours garde à ses arrières, ne laissant jamais autrui prendre le pas sur ses actions futures. Il a très peu de patience, même si parfois il sait être d’un grand calme lors des situations plutôt houleuses. Pour lui, la vie n’a aucun intérêt quelconque - sauf la sienne - tant qu’il peut faire régner ses idéaux et vivre sa vie. Il se soucie beaucoup des autres mercenaires, s'acharnant sur quiconque portera atteinte à ses projets. Il est conscient que de fortes tensions naquirent entre chaque partis, mais il serait capable de prendre part à une guerre sanglante visant à réduire à néant ses rivaux. Il aime voir les choses en grand, c’est un idéaliste et un aventurier hors du commun. Ce personnage mystérieux est rongé intérieurement d’une haine considérable, un mal être présent depuis des années, causé par on ne sait quoi. Il n’entretient que très peu de relation et ne fait confiance qu’à un nombre limité de personnes. Ses seules « connaissances » sont les collègues avec qui il a passé affaire. »

II/ Informations de jeu.

1/ Caractéristiques primaires.

Force : 10
Dextérité : 10
Constitution : 10
Intelligence : 10
Sagesse : 8
Charisme : 12

2/ Caractéristiques secondaires.

Attaque : 10
Défense : 10
Points de vie : 10
Points de Force (si Jedi ou Sith) : 9

3/ Compétences.

Réparation : 0
Démolition : 0
Premiers soins : 0
Vigilance : 0
Persuasion : 0
Informatique : 0
Sécurité : 0
Discrétion : 0
Pilotage : 0

4/ Inventaire.

Objets :
- 1 comlink

Argent : 1000 crédits galactiques

5/ Pouvoir Jedi/Sith (si possibilité donnée).


Dernière édition par Andrea Zu Heltzer le Mar 26 Aoû - 14:19 (2008); édité 6 fois



Publicité
 MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 19:24 (2008)  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?



Andrea Zu Heltzer
 MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 19:52 (2008) Répondre en citant  
Message
  Kass Brood
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2008
Messages: 289
Race: Zabrak
Âge: 21
Métier: Commerçante
Localisation: Coruscant

Bonjour, je n'ai pas encore lu ta fiche mais j'ai effectué une lecture en diagonale.
Tout d'abord, voici notre fiche type à laquelle chaque joueur doit se tenir.

Code:
[u][b][size=14]I/ Présentation du personnage.[/size][/b][/u]

[u]État civil galactique :[/u] 

[u]Race :[/u]

[u]Âge / date de naissance :[/u]

[u]Classe :[/u]

[u]Langue(s) parlée(s) :[/u]

[u]Planète d'origine :[/u]

[u]Histoire passée (10 lignes minimum) :[/u]

[u]Description physique (2 à 5 lignes) :[/u]

[u]Caractère (2 à 5 lignes) :[/u]

[u][b][size=14]II/ Informations de jeu.[/size][/b][/u]

[u][b]1/ Caractéristiques primaires.[/b][/u]

[u]Force :[/u] 10 
[u]Dextérité :[/u] 10
[u]Constitution :[/u] 10 
[u]Intelligence :[/u] 10 
[u]Sagesse :[/u] 10 
[u]Charisme :[/u] 10 

[u][b]2/ Caractéristiques secondaires.[/b][/u]

[u]Attaque :[/u] 10
[u]Défense :[/u] 10
[u]Points de vie :[/u] 10 
[u]Points de Force (si jedi ou sith) :[/u] 10

[u][b]3/ Compétences.[/b][/u]

[u]Réparation :[/u] 0
[u]Démolition :[/u] 0
[u]Premiers soins :[/u] 0
[u]Vigilance :[/u] 0
[u]Persuasion :[/u] 0
[u]Informatique :[/u] 0
[u]Sécurité :[/u] 0
[u]Discrétion :[/u] 0
[u]Pilotage :[/u] 0

[u][b]4/ Inventaire.[/b][/u]

[u]Objets :[/u]
- comlink

[u]Argent :[/u] 1000 crédits galactiques

[u][b]5/ Pouvoir jedi/ sith (si possibilité donnée).[/b][/u]


Les statistiques ne doivent pas être modifiées par tes seuls soins car ce sont les admins qui indiquent les modificateurs raciaux relatifs à une race donnée, qui indique les points récompenses de fiches à répartir ainsi que les points de compétences à répartir. A ce titre, je t'invite à relire une nouvelle fois nos règles de jeu afin de les assimiler et de les comprendre au mieux.
De plus, l'histoire de ton personnage, sa description physique et son caractère doivent être rédigés de manière distincte dans la fiche type. J'attire aussi ton attention sur un point : l'histoire n'a aucunement obligation d'être fleuve (j'entend par là qu'il n'y a pas besoin d'en faire un roman car c'est le rôle-play de situation qui prime chez nous).
Toute ta fiche se faisant en un seul post. Merci de ta compréhension.

P.S : ton pseudonyme a été modifié comme tu l'as demandé par MP.
_________________



Andrea Zu Heltzer
 MessagePosté le: Sam 23 Aoû - 02:39 (2008) Répondre en citant  
Message
  Andrea Zu Heltzer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2008
Messages: 2
Race: Twi'Lek
Âge: 21
Métier: Mercenaire, espion, contrebandier, etc
Localisation: Coruscant

Fiche éditée Wink
J'espère que ça vous convient.



Andrea Zu Heltzer
 MessagePosté le: Mar 26 Aoû - 16:16 (2008) Répondre en citant  
Message
  Kass Brood
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2008
Messages: 289
Race: Zabrak
Âge: 21
Métier: Commerçante
Localisation: Coruscant

Ton modificateur racial a été mis en place.
Après lecture de ta fiche et étude de celle-ci, plusieurs points à évoquer :
- retirer le hutt en harmonie avec nos règles.
- essayer d'être plus clair dans ta manière de te présenter (21 ans et pas 21 étoiles), être plus précis dans le traitement de ton récit (plus de précisions sur le passage adolescent à age adulte => du moins si j'ai tout saisi)
- corriger les erreurs de français restantes (les erreurs d'accord => des fois y'a des accords au féminin alors que le pj est un homme)
- être plus clair sur l'âge de ton personnage ( c'est pas super clair je trouve et ambigu)

Le staff t'accordes donc 2 points à répartir dans tes caractéristiques primaires. Après répartition et modification de ta fiche poste à ma suite pour qu'on poursuive ton intégration.
_________________



Andrea Zu Heltzer
 MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:11 (2017)  
Message
  Contenu Sponsorisé







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Star Wars destiny rpg Index du Forum » Personnages incarnés

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Jedi Knights 2 by Scott Stubblefield